1 an de voyage en histoires et photos
Le 22 septembre 2008, depart de Paris pour 1 an de voyage autour du monde. L aventure commence par Rio de Janeiro, Brazil.


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

La carte des lieux visités









Rubriques


Menu


Dernier article

 

Dernier article sur ce blog. Je suis arrivé chez moi a Nantes ce matin, le voyage est terminé !
 
Le bilan de ces 12 mois de voyage autour de la planète en quelques mots :
24 pays visités au total, pour la bagatelle de 15 000 Euros tout compris (vols + activités + vie de tous les jours).
Très peu de problèmes, soucis ou embrouilles. On se souvient de la petite altercation avec les policiers paraguayens, et puis récemment on m’a refourgué un faux billet (équivalent à 25 euros) en Bulgarie. Et c’est tout ! J’ai perdu 50 euros en Argentine à cause de la poche arrière de mon jean qui a lamentablement laissé glisser le billet (je déconseille les jeans en voyage pour cette raison), et puis surtout, l’incident tragique, j’ai perdu mon couteau Letherman au Chili. En somme, je m’en sors plutôt bien pour un an de vagabondage. A part ca, rien que du bonheur, enfin presque !
 
Bon, je ne vous fais pas le « happy ending » sur cette expérience car j’en ai raz le bol d’écrire sur ce blog et je me réjouis d’écrire maintenant le dernier article. En quelques mots, je suis super content de ce voyage qui n’a pas changé ma vie mais qui m’a fait ouvrir les yeux sur pleins de choses et où j’ai trouvé les réponses à beaucoup de mes questions.
 
Pour conclure : Voyagez, explorez, risquez vous en territoires inconnus, car le monde est plus beau que vous ne le pensez et ses habitants y sont plus bons que vous ne le croyez, ou que ce qu’on vous montre sur votre satanée télé.
 
Je fini sur une citation que j’ai découverte lors de ce voyage et qui m’a marquée :
« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité ». Antoine de St Exupéry


Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 22:45, le 22/09/2009, Nantes
Mots clefs :

Douce France

 
Ca y est, c' est presque fini!
 
Je suis en France depuis le 13 septembre et d' ici le 22 septembre, je serai a la maison. Plus que 4 jours en somme.
La grande question: Qu' est ce que ça fait de revenir en France après 1 an? Et bien, pas grand chose! En fait je m' y étais préparé, et puis surtout ça s' est passe en douceur. La traversée de l' Europe de l' Est en Ouest pas le train m' a fait passe dans le monde de l' Ouest progressivement. En réalité, le clash est arrive a Vienne. Comme je l' ai dit précédemment, je n' ai pas aime la ville et ses habitants. La tristesse, la grisaille, la nonchalance, l' indifférence, la peur.... Oui la peur. Je me rappelle de cette autrichienne que j' ai effleurée avant de m' asseoir sur un banc manger. Quand elle a senti que j' approchais, elle s' est jetée sur son sac a main et l' a serre fort contre elle. Elle ne m' avait pas encore vue car j' étais derrière elle, mais en sentant quelqu' un l' approchait, elle a tout de suite été agressée. Enfin c' est comme ça que je l' ai ressenti. Quelques jours avant j' avais été réellement touche par la chaleur, la gentillesse et la générosité des roumains que la froideur et la crainte des gens de l' Ouest m a... frappee de plein fouet! Enfin ce n' est qu' un exemple, et bien évidement il y a du bon partout, et du moins bon aussi.
Alors, restons positif!
 
Le seul soucis, ça va être de trouver du boulot rapidement.... A suivre!


Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:57, le 18/09/2009, France
Mots clefs :

Vienne vite fait bien fait

 

Les pays s' enchaînent en ce moment. Je ne fais plus que les capitales!
Grosse déception sur Vienne, ou je me trouve en ce moment. Certes, la ville est gorgée d' imposants bâtiments, tous superbement entretenus. Entre les églises et cathédrale, opéras, musées, bâtiments officiels ou simples immeubles privées, c' est a vous donner le vertige! Seulement voila, il n' y a rien qui s' en dégage, ou du moins rien que je ne ressente. Je trouve tout cela bien tristounet et peu charmant. Compare a l' opulence et la décadences des villes des Balkans, c' est vide, plat.... Pareil pour les gens, rien qui se s' en dégage, ils représentent tout ce que je n'ai pas envie d 'être...
Enfin ce n' est que mon impression après une journée, et puis le temps gris doit sûrement y être pour quelque chose. Je n' ai qu' une envie: partir d' ici car je m' ennui a mourir! Ça ne sera tarder, ce soir je prends le train pour Zurich, en Suisse.

 



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:41, le 11/09/2009, Autriche
Mots clefs :

2 jours a Bratislava

 

Depuis Budapest j' ai pris le train pour Bratislava, en Slovaquie. Bratislava ne jouie pas d' une si bonne réputation que Budapest, pourtant c' est aussi une ville charmante et accueillante. Située a cheval sur le Danube, avec au nord le vieux quartier médiéval et au sud la citée communiste. La ville est  complètement excentrée par rapport au pays, tout près de la frontière avec la Roumanie et l' Autriche. Je laisse le reste du pays pour une prochaine visite...
Je n' y ai passe qu' une nuit avant de prendre le bateau pour Vienne, a seulement 1h30 par catamaran filant a 25 noeuds sur le Danube.


Commentaires (2) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:40, le 10/09/2009, Slovaquie
Mots clefs :

3 jours a Budapest

 

Apres tout ce bon temps en Roumanie, je me suis retrouve a Budapest pour 3 jours. Budapest, superbe ville bercée par le Danube, qui sépare Buda de Pest. J' ai trouve un bon hostel bien place et me suis balade sans arrêt dans la ville, au milieu des différents bâtiments et oeuvres d' art. J' ai beaucoup aime la ville. Je m' y attendais car la ville a bonne réputation chez les voyageurs. Je n' ai rien vu d' autre que la capitale car dorénavant les jours sont comptes, et de toutes façons je n' ai plus trop l' envie d' explorer a fond les pays que je visite.

 



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:38, le 9/09/2009, Hongrie
Mots clefs :

La Roumanie comme un grand prince

 

Après la Bulgarie, place a la Roumanie. Ces 2 pays sont entre dans l' Union Européenne en même temps et se ressemblent, tant sur les paysages que sur le niveau de développement. Cela dit ils sont quand même assez différents cote cultures et influences.

Alors, que dire de la Roumanie. Et bien, en un mot: TOP!
J ai commence mon expérience roumaine par Vama Veche, une ancienne colonie hippie qui se situe a 1 km de la frontière avec la Bulgarie, sur la Mer Noire. Quelle expérience! C' est le Goa de l' Europe. Musique toute la journée sur la plage ou dans les bars, hôtels et campings du coin. Vous me direz, il y a des beach bars sur toute la cote méditerranéenne, mais a l' exception qu' ici s' écoute de la bonne musique et non pas les derniers hits techno comme en Turquie, Grece ou Albanie. Non, a Vama Veche c' est rock, reggae, Funk... Camping gratuit sur la plage, bonne ambiance et, particularité locale, la moitie des gens sont tout nus sur la plage. Ça, c' est la grosse différence avec le Goa indien avec ses grosses indiennes qui se baignent avec leurs habits. Âmes sensibles s' abstenir, les roumaines sont, pour la plupart, des bombes atomiques! Enfin passons a la suite. A non, j' allais oublier le plus important: dans mon hostel, j' ai rencontre mes premiers pots roumains, dont la belle Corina, mannequin Roumaine, et Irina, toute aussi jolie. On est allé dîner en Bulgarie car c' est moins cher puis on est revenu en Roumanie pour la fiesta. (la classe non?). Enfin bref une fois de plus je me suis bien amuse et le lendemain, mes 2 roumaines m' ont embarque en voiture avec elles pour aller chez elles, a Targu Jiu, a l' Ouest de pays. Contexte tout a fait diffèrent: campagne verte et calme. J' ai passe une nuit a la campagne avec Corina, le lendemain on a mange tout la journée des légumes du jardin et des fruits des bois. Après quoi Irina est venu nous chercher pour aller en ville, ou j' ai rencontre d' autres roumains, tous plus gentils les uns que les autres. Et ainsi de suite, j' ai vécu comme un prince avec mes ambassadrices roumaines. On me préparait de délicieux repas en permanence, me faisait visiter les coins sympas et je ne suis pas arrive a payer quoi que ce soit. C est pas fou ça? Perso, depuis la Turquie je suis dans mon nuage, mais la, j' étais carrément au dessus des nuages, la ou le soleil brille jours et nuits! Bon j' arrête car après je vais avoir droit aux remarques du genre "c est bien beaux ça, mais bientôt il va falloir se remettre au boulot".


Pour conclure, la Roumanie pour moi, ça a été d'la bombe de balle!

Photos photos:

 

La plage de Vama Veche (sans les tous nus)

 

Avec Irina et Corina

 

Ah ah ah, on s' amuse avec les hippies

 

Mission puit a la campagne avec Corina

 

Le chateau de Peles, pres de Brasnov

 

Le meme chateau, repute pour etre plus beau que Versailles a l' interieur

 

Une maison Transylvanienne

 

Le chateau de Bran qui a inspire l' auteur de Dracula, grhrhrhrh!

 

 

 

 



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 22:56, le 6/09/2009, Roumanie
Mots clefs :

La Bulgarie en 2 etapes

 

Bulgarie

Sans surprise, j' ai beaucoup aime la Bulgarie. Oui je sais ça devient banal de dire que j'aime beaucoup les pays ou je suis, mais bon, c' est pas ma faute si tous les pays que je visite ces derniers temps sont tous incroyables!
Les paysages sont magnifiques (des montagnes de l' Ouest aux plages de l' Est), les gens sont accueillants, les bulgares sont jolies, la bouffe est délicieuse, et pour couronner le tout, c' est incroyablement pas cher. Même dans un bon restau, après un bon gueuleton, lorsque l' addition arrive, on pourrait croire qu' il y a une erreur tellement le prix et faible! Entrée, plat et bière pour 5 ou 6 euros, moi je dis bravo! Pareil pour les hostels: 10 euros pour une nuit avec petit dej, repas du soir et une bière.

Je suis arrive a Sofia (la capitale) depuis la Serbie, ensuite je suis allé sur Veliko Tarnovo (au centre du pays), d' ou j' ai pris le train pour Istanbul. Mon retour en Turquie fait l' objet du précèdent article. Après la Turquie je suis retourne en Bulgarie et j' ai longe la cote Est jusqu' a la frontière avec la Roumanie. C' était superbe, et j' ai découvert qu' en réalité la Mer Noire n est pas noire du tout...Pour ma dernière nuit en Bulgarie j' ai dormi dans un trou dans la falaise avec vu imprenable sur la Mer Noire au levé du soleil.

Un pays de plus au compteur de pays. Les images:
 

Le style Bulgare

 

Veliko Tarnovo

 

Souvenir de l' epoque medievale

 

L' ancienne ville fortifiee de Veliko Tarnovo



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 18:48, le 2/09/2009, Bulgarie
Mots clefs :

Retrouvailles en Turquie

 
Me voici de nouveau en Turquie. Pour la première fois de mon voyage, je suis retourne vers l' Est, alors que jusqu' a présent j' étais toujours aller d' Est en Ouest. Depuis Belgrade en Serbie je suis descendu sur Sofia, en Bulgarie. De la je suis allé a Veliko Tarnovo, toujours en
 
Bulgarie, d' ou j' ai pris le train pour Istanbul. Je vous raconterai la Bulgarie au prochain chapitre.
J' avais de bonne raisons de "faire demi tour", et pour cause:
A Istanbul j' ai retrouve ma copine Manue et Sylvie, 2 amies de Nantes. De belle retrouvailles dans cette ville magique.
A Izmir j' ai retrouve mon ancienne colocataire turque de Bangalore (Inde) qui est entrée chez elle pour les vacances. J ai passe 3 jours chez elle, on est allé a la plage, on a glandouille chez elle et une fois de plus j' ai mange comme un roi, enfin comme un sultan, grâce a sa maman. J' en ai profite pour visiter Efes,  grand site romain de Turquie. On est remonte ensemble sur Istanbul, ou on a passe une soirée en ce début de Ramadan.
Bon, vous l' aurez compris, c' était top!
 

St Sophie

 

Capadoce

 

Les piscines de calcaire de Pamukkale

 

La vallee des papillons au couche du soleil

 

Dans la meme vallee, a l' hostel, le lendemain matin

 

Avec ma copine Manue

 

Avec les nantaises Manue et Sylvie

 

Avec ma coloc Bahar, a Izmir

 

Bien entoure je trouve, a Izmir toujours

 

Ca fait vacances, pas vrai? Hihihi

 



Commentaires (3) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 22:29, le 26/08/2009, Turquie
Mots clefs :

La fête en Serbie

 
L' aventure continue en Serbie. Serbie, qui s' est faite bombarde par l' OTAN en 1999, le vilain petit canard de la grande Europe. Mais voila, sans grosse surprise, mon séjour s' est très très bien passe et j' ai fait tout pleins de belles rencontres. Après mes difficultés pour passer la frontière, je suis allé directement au Guca, ou se déroulait un festival de trompettes et fanfare Serbe. C' etait super, j' ai passe 3 jours au camping chez l' habitant avec des serbes, russes, italiens, polonais, français... Tout le monde venu pour assister a la compétition de trompettes. A la fin du festival, j' ai pris le bus pour Belgrade avec mes copains du moment ou la fête a continue avec la fête de la bière de Belgrade. Musique live toute la nuit et des milliers de jeunes et moins jeunes qui se rassemblent autour de la musique.
Mais ou sont donc ces barbares serbes et ces brigands de roumains dont nous parle notre télé??? Perso, je ne sais pas! On nous aurait menti? Certes, les serbes sont ultra nationalistes et légèrement anti américains (et OTAN), mais en ce qui concerne leur générosité et accueil des étrangers, rien a dire.

Concert de fanfare a Guca

 

Le trompettiste d'or de Guca

 

Des églises, des églises, encore des églises, ici a Belgrade



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:09, le 14/08/2009, Belgrade
Mots clefs :

2 jours au Kosovo

 

Kosovo!

Avant d' y aller je ne savais même pas ou cela se trouvait! Ça se situe au sud de la Serbie, près de l' Albanie et de la Macédoine. J' avais bien sur entendu le nom a la télé, mais je ne connaissais pas grand chose de l' histoire ni même de l' actualité. C' est complique, mais en gros le Kosovo est un ancien état de la grande Yougoslavie que le serbes considèrent comme territoire a part entière de la Serbie, bien que le Kosovo, sous la protection de l ONU, se revendique pays indépendant. Les dernières guerres ont eu lieux il y a quelques années seulement et la présence militaire est omniprésente. Mais comme dans les pays voisins, aucun problème pour voyager. J' y ai passe 2 jours et décidé de me rendre en Serbie par la route Pristina-Belgrade. Erreur, car les Serbes ne m' ont pas laisse rentre car ils considèrent que j' étais déjà en Serbie, étant au Kosovo. Mais comme je n' avais pas le tampon d' entre en Serbie sur mon passeport: demie tour! J ai du revenir en Macédoine pour rentrer en Serbie par une frontière officielle et reconnue. J' ai perdu une journée mais vécu une expérience intéressante avec un retour sur Pristina entièrement en autostop, pris par des Kosovars tous contant d' avoir un étranger dans leur voiture.

 



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:43, le 7/08/2009, Kosovo
Mots clefs :

Macedoine

 

Après l' Albanie j' ai continue ma route dans les balkans et me suis arrêté sur le bord du lac Ohrid, en Macédoine. J' ai passe la frontière a pieds et continue a pieds puis en stop, le long de cet énorme lac. La, les gens se baignaient, bavardaient et mangeaient dans la joie et la bonne humeur. J' ai passe la nuit a Ohrid, sur les bord du lac et me suis paye une chambre a 20 euro, les pieds dans l' eau turquoise du lac. Un régal! Le lendemain j' ai repris le bus puis Skopje, la capitale, ou j' ai passe quelques jours. La encore, comme dans toutes les capitales, les grosses voiture affusent et les terrasses sont remplies. Un pays de plus a mon actif, et une fois de plus, super feeling, l' aventure continue! Je ne suis reste qu' un jour et me suis dirige vers Pristina, au Kosovo.

Le lac Ohrid, a la frontière avec l' Albanie

 

Vue de ma chambre, le lac Ohrid

 

Ohrid, la ville aux 365 églises

 

Skopje, capitale du pays

 

La forteresse de Skopje au couche du soleil

 

Le drapeau macédonien qui s' embrase au couche du soleil

 

 



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:36, le 5/08/2009, Macédoine
Mots clefs :

L' Albanie, surprise!

 

A peine rentre en Europe, j' en suis ressorti par l' Albanie. Albanie vous dis-je? Mon dieu, quelle idée! Mais pourquoi ressortir de l' Europe et surtout pourquoi l' Albanie?
Réponse: Pour voir!
Résultat: Superbe! A peine après avoir passe le poste de douane et fait tamponner mon passeport, j' ai tout de suite aime. J' ai marche, un peu, puis des albanais m' ont propose de me prendre dans leur voiture. Ils m' ont déposé au milieu de la campagne, et j' ai continue a marcher, tout seul, en cette fin d' après midi. Le soleil s' étant couche, alors que je traversais un village, j' ai demande si par hasard il y avait un hôtel dans le coin. Des villageois m' ont amené dans une chambre d' hôte toute belle et toute propre. Le matin je suis allé prendre un café sur la place centrale. J' ai échangé quelques euros contre des leke albanais (monnaie locale) et bavarde avec les locaux, tous plus gentils les uns que les autres. Rien de bien fou vous me direz. C' est justement ça qui est bon! La vie simple, se balader et discuter, l' esprit tranquille. J' ai continue ma route en marchant jusqu' a Butrint, une ancienne ville romaine très bien conservée. Ensuite j' ai fait du stop jusqu a la grosse ville du coin. Sur la route, j' ai été surpris par le nombre de Mercedes que l' on croisait. En arrivant en ville, j' étais bouche bée; je n' ai jamais vu autant de Mercedes de toute ma vie. De partout, des vieilles mais surtout des récentes. Et puis pleins d' autres belles voitures, dans tout le pays. Sacres albanais!
J' ai longe la cote et me suis arrêté sur de nombreuses plages de petits galais blancs, aux eaux turquoises dans lesquelles les montagnes voisines se reflètent. Pas de doute, l' Albanie est un superbe pays. Après 3 jours sur la cote, je suis allé dans les montagnes, fait un arrêt a Berat, une ville classée patrimoine mondial de l' Unesco pour ces maisons ottomanes. Je n' ai pas pu partir le lendemain car je m' y plaisais trop, mais j' ai pu partir le jour suivant pour Tirana, capitale du pays. Pour une capitale, Tirana offre peut a visiter, mais l' air "trendy" des nombreux cafés aux pieds des immeubles de l' air communiste repeints avec des couleurs vives n est pas désagréable. Les gens sont souriants, les Albanaises se promènent en mini jupes comme dans n' importe quel pays d Europe en cette saison, tout le monde s' arrête boire des cafés a l' ombre... Les cliches tombent sous mes yeux, l' Albanie n' a rien a envier aux autres pays de l Europe...
 

Eaux turquoises sur fond de galets blancs, le rêve

 

Même en Albanie il faut aller loin pour trouver une plage sans trop de monde et sans beach bar avec de la musique techno au fond

 

Vue de la plage, les montagnes de plus de 2000m et les blockhouses

 

10 000ème couche de soleil de mon voyage mais a chaque fois un grand moment
 

Un pépé Albanais bien songeur

 

Un cavalier médiéval devant une mosquée sur une place d' époque communiste, c' est ça l' Albanie

 

C' est aussi ça



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:34, le 3/08/2009, Albanie
Mots clefs :

Grece, déjà l' Europe

 
Ça y est je suis en Europe! Le voyage touche a sa fin et la maison n' est plus qu' a quelques heures de bus, quelques pays...
La question, c est donc: Qu' est ce que ça fait d' être en Europe, hein?
Réponse: Et bien, RIEN!
En réalité je n' ai pas été enchante par la Grece. Certes, les îles sont toutes plus belles les unes que les autres, mais l' accueil n' est pas vraiment a la hauteur. En fait je  crois qu' il y a tout simplement trop de touristes. Résultat, les touristes énervent les grecques, les grecques énervés énervent les touristes (ou c' est peut-être l' inverse) et au final tout le monde est énervé!

Un jour, en me baladant dans les rues de d' Athenes, j' en suis venu a la conclusion qu' être européen, ça ne voulait pas dire grand chose. Un européen ne sera pas plus sympa avec quelqu' un d' autre sous prétexte qu' ils sont tous deux européens. Union Européenne, oui, tu parles d' une union, pfiouf!

De la cote sud de la Turquie j' ai pris le bateau pour Kos, puis Rhodes, ensuite Santorini (superbe) pour finir en Crête, le but de cette excursion en Grece. La , j' ai retrouve Babis, mon ancien colocataire d' Edinburgh, un Crétois qui habite a Hania. J' ai passe une semaine chez lui et j' ai fait le pleins d' énergie car je dois bien avouer que j' étais un peu a plat après le passage dans la Grece ultra touristique. La maman de Babis nous a cuisine des plats locaux tous les jours, j' ai donc mange comme un prince! Le reste du temps on est allé a la plage, a la chasse sous marine (enfin moi j' ai fait que nager), et puis boire quelques coups en ville, sans oublier les innombrables pauses "café frappe". Super semaine!
Après quoi, j' ai pris le bateau avec mon pot Babis pour Athenes. J' ai passe 2/3 jours dans les rues chaudes d' Athenes, fait la visite du Parthenon et des quelques autres monuments. En réalité il n y a pas tant de monuments que ça, et a part ça, il n' y a rien a voir a Athenes. Compare a Istanbul, Athenes n' a pas grand chose dans le ventre.

Et voila, après ça j' ai pris le bus pour le nord ouest du pays, a la frontière avec l' Albanie.
 

A l' Est de la Crête

 

Mon pot Babis a la f?n du cession de chasse sous-marine

 

Pause café

 

Hania au couche du soleil

 

Moi devant l' Acropolis

 

L' Acropol?s, au centre d' Athene

 

Le Parthenon, le plus gros temple de l' Acropolis

 

Vue de mon hostel



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 14:30, le 28/07/2009, Grèce
Mots clefs :

Turquie, aux portes de l' Europe

 

Une de mes plus belles destinations de ce voyage. Quel superbe pays! Istanbul est une ville incroyable, riche en histoire mais moderne, agréable et propre. Une vraie ville Européenne, en mieux! Et puis la Capadoce et ses habitation troglodytes, les piscines naturelles de Pamukkale et puis bien sur la cote méditerranéenne aux innombrables criques. Cote gastronomie, rien a dire non plus et très bon marche. J ai trouve les turques très sympas. En réalité il y a peu de femmes voilées, enfin du moins dans les endroits que j' ai visite. L' islam me semble beaucoup plus modéré que ce qu' on nous dit. Plusieurs fois j' ai eu le droit a des réflexions sur Sarko par des Turques vexes de ne pas être retenus pour être candidat a l' entrée dans l' Europe. Bon, c est vrai qu' a première vue, la Turquie est tout a fait aux standard européens. Enfin en fouillant un peu on s' aperçoit que 45% des turcs estiment qu' ils ont le droit de frapper leur femme et que les meurtres inter-conjugaux augmentent chaque année. Alors... c' est sûrement la Turquie que je n' ai pas vue en tant que touriste de passage.

Enfin pour ma part: SUPERBE!
La prochaine fois j' y retourne en bateau.



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 13:51, le 14/07/2009, Turquie
Mots clefs :

Inde, encore une fois!

Devinez ou j' ai passe les 3 dernières semaines? En Inde!
 
Et oui j' ai récidivé, encore une fois. Mais cette fois je me suis concentre sur le nord du pays. De Kathmandu j' ai pris le bus pour le sud, traverse la frontière indienne et continue sur les routes indiennes jusqu' a je ne sais plus quelle ville ou le train passe. J' ai pris un paquet de bus et trains et me suis arrêté a Agra car je n' y avais encore jamais été. Après plusieurs jours de galère dans les transports sous une chaleur démentielle (en 40 et 47 degrés) et en pleine période rouge car fin des vacances indiennes, j' ai beaucoup apprécié mon arrêt a Agra. Ville ma fois assez propre (enfin plus propre que le reste), calme, et surtout illuminé par le superbe Taj Mahal. On m' avait déjà dit que ça valait vraiment le coup, j' ai été subjugue par cet énorme mosole de marbre blanc. Ensuite je suis passe par Delhi pour me rendre dans le nord, a Dharamsala. La, il faisait doux a nouveau a cause de l' altitude (2000m) et a Dharamkot, encore un peu plus haut, le calme.... l'endroit le plus calme d' ?nde ou je n' ai jamais été. Pas de rickshaw, pas de klaxon, pas de vaches au milieu de la route. L' endroit rêvé pour faire quelque chose que je voulais faire depuis mon premier voyage en Inde: participer a un cours de méditation Vipassana. Oui je sais ça peut paraître un peu bizarre et farfelu. Et pour cause. Le stage dure 10 jours, et pendant les 9 premiers jours, pas le droit de parler, lire, écrire, écouter de la musique... En gros pas le droit de se divertir ni d' avoir des contacts avec les autres. Il n' y a rien que soit et soit même pendant 9 jours. Ça a été super dur tant cote mental que physique. Passer la journée assis comme un bouddha a se concentrer sur la respiration et les sensations corporelles.... Pfiouf, quelle idée! Il se trouve que c' est la méthode de méditation utilisée par Bouddha lui même il y a quelques 2500 ans. Bon, je n' ai pas atteint le nirvana ni trouve l' éveil et ça n' a pas non plus change ma vie, ma?s disons que j' ai beaucoup réfléchis pendant ces 10 jours. Voila, le reste c est perso!
 
Après le stage, j' ai pris le bus le même jour pour aller a Rishikesh, au Nord Est de Delhi, ou j' ai retrouve Laura, une copine de Bangalore. Il faisait nettement plus chaud. Des mon arrivée je suis allé faire du rafting sur le Gange et je me suis baigne dans les eaux froides du Gange, fort agréable en cette saison. Je n' ai malheureusement passe qu' une seule nuit avant de reprendre la route pour Delhi. A Delhi, j' ai passe 1 seule nuit aussi avant de m' envoler bien loin d' ici a l' Est:  Istanbul. Me voila déjà aux portes de l' Europe.
 
Comme d' habitude, ?l y a des choses que j' ai bien aime en Inde, et d' autre beaucoup moins... Enfin maintenant que j' a? médité, je ne m' attarde plus sur le négatif, enfin presque pas.... Hahaha.
 
Les photos:

Le Taj Mahal au couche du soleil

 

Le Taj Mahal au leve du soleil, de l' autre cote

 

Hahaha la bonne blague!

 

La parade pour fermeture de la frontiere avec le Pakistan

 

Tete couverte dans le Golden Temple sikh d' Amritsar

 

Indication dans le centre de meditation...



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 20:38, le 30/06/2009, Inde
Mots clefs :

1 mois dans les montaaaaaaaaagnes du Nepal

 

 
Me voila rendu a Kathmandu ou il me reste encore un jour a passer avant de me diriger vers l' Inde. C' est le moment de mettre le blog a jour!
 
Cette fois ci j' ai une vrai excuse pour ne pas avoir donne de nouvelles, et pour cause j' étais dans une région ou il n' y a pas d' internet, et même quasiment pas d' électricité. Mais quelle est donc cette région? Hein? => C' est le royaume du Mustang.
Situe au nord du Nepal, au dessus de Phokara, ce royaume longtemps interdit aux touristes est certainement la région la plus reculée du Nepal. Lorsque les premiers touristes ont pu y pénétrer, dans les années 70, les habitants ne connaissaient pas l' usage de la roue et vivaient très simplement. Le haut Mustang était Chinois (Tibétain) jusqu en 1983 et la région est largement dominée par la culture bouddhiste tibétaine. Le Mustang s' est ouvert au monde et s' est développe au passage, mais la vie la bas est restée très basique et...authentique je dirais. Maintenant, un millier de touristes sont autorises a visiter le Mustang chaque année, et cette année j' étais un de ces heureux touristes. Une fois n' est pas coutume, cette fois j' ai joint un groupe de trekkers français dont mon père et un oncle pour aller arpenter les chemins du Mustang a pieds. Nous étions 13 trekkers au total, 18 nepalais (guides, porteurs, cuisiniers) et 18 mules pour trimballer tout notre équipement pour 13 jours de trek. Nous avons pris l' avion de Kathmandu pour Phokara, puis un autre pour Jomosom, et de la nous sommes montes dans le haut Mustang jusqu' a Lo Manthang pour redescendre sur Jomoson par un autre chemin. Comme d' habitude, je ne vais pas tout raconter par écrit et je me garde quelques histoires sous le coude pour les aperos.
Pour résumer, c' était superbe! J' ai passe 13 jours entre vallées désertiques et sommets enneiges culminants a plus de 8000 m. Nous avons marche relativement tranquillement et pris le temps de visiter les villages et les monastères bouddhistes de la région. Le matin on se réveillait a 5h00 et je pense qu' on ne s' est pas couche plus tard que 21h, quel rythme. Je voulais dire qu' on se levait a l' heure des poules, mais en réalité je crois qu' on se levait avant les poules! Et je pense même qu' on se couchait aussi avant elles...On dormait sous tente et nos cuisiniers nous concoctaient tous nos repas. Je crois que je n' ai jamais autant mange de ma vie!  Notre équipes de nepalais était vraiment super sympa et nous avons passe de très bons moments, la haut dans le haut Mustang. Pour le derniers jours je me suis offert un petit extra et je me suis levé a 3h30 du matin pour gravir le col du Thorong La a 5416 m, avant de revenir sur mes pas pour rejoindre le groupe a la dernière étape. J' avais déjà été a 5600 m, mais en voiture. A pieds, passe les 4800 m l' air est plus rare et les jambes sont beaucoup plus lourdes. Il neigeait a partir de 4200 m ce jour la et je n' ai pas vu grand chose, mais j' étais quand même content de moi. La prochaine fois je m' offre un 6000 m!
 
En tout on aura passe quasiment 1 mois au Nepal et en plus du Mustang  nous sommes allés a Kathmandu, Pathan, Bhaktapur, Pokhara et pleins d' autres villages dans la vallée de Kathmandu. Ma grosse déception, c' est Kathmandu. Le paradis des hippies n' est plus, et aujourd' hui il y difficile de s' imaginer le Kathmandu d' autant qui a attire tant de jeunes baroudeurs dans les années 60. Pour décrire la ville aujourd' hui, pleins de mots me viennent a l' idée, mais je crois qu' au final, je dirais.... un gros tas de merde! Le pays sort de plusieurs années de conflits entre dictature du roi assassin et les maoïstes, et comme bien souvent dans ce genre de situation, le développement durable n' était pas le soucis de tous ces gens... Résulta, la ville s' agrandit chaque jours mais il n' y a ni système d' égout, ni ramassage d' ordures et encore moins de station d' épuration et traitement des ordures. Tout finit donc dans la rivière, qui n' a plus de rivière que le nom. Dans Thamel, le quartier touristique de Kathmandu, il y a parfois 16 heures de coupures officielles de courant par jour, plus les coupures inopinées. Le réseau électrique est pire que dans la pire des villes indiennes (et c' est pas peu dire). Enfin bref, moi je dis "carton rouge". Le roi destitue il y a 2 ans a emporte avec lui sa fortune (une des 100 plus grosse fortune du monde parait-il) et le pays vit en (grande?) partie sur les aides étrangères. Enfin, le nouveau gouvernement maoïste pourra, peut-être, un jour, faire quelque chose pour la ville et le pays... En attendant, il faut peut-être ici plus qu' ailleurs de focaliser sur le positif et regarder les superbes sommets et merveilleux ouvrages (temples, palais, monastères ou même maisons traditionnelles) qui ornent les villages et villes plutôt que de passer son temps a regarder la merde sous nos pieds...
 
Passons au photos:
 
Le fameux stupa de Kathmandu
Le fameux stupa de Kathmandu
 
Un temple dans Bhaktapur
 
Champs verdouillants dans la vallee de la Kali Gandaki
 
La pose devant la chaine de l Annapurna
 
Stupa devant la meme chaine de l Annapurna
 
Une tibetaine qui fait du the a beurre de yah
 
Le monastere de... je sais plus!
 
Un vilain demon de la fete de Tenzy, a Lo Manthang
 
Il descend de la montagne a cheval, il descend de la montagne...
 
Ma fierte de ce trek, le Thorong La (5416m)
 
 

 



Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 17:31, le 6/06/2009, Népal
Mots clefs :

Un week end a Singapore

 
Une des mes étapes importantes lors de ce tour du monde était l' aller voir mon copain Patrice a Singapore, et bien ça y est, c' est fait! Depuis le temps que Patrice me parlait de Singap et me proposait de passer, ça m' a fait grand plaisir d' honorer son invitation. Autant vous dire que ça n' a pas été facile, car l' animal n' est pas souvent chez lui. On s' est rate de peu en Indonesie et en Malaisie mais on a finalement réussit a se chopper a Singapore pour le week end du 8 mai. Un bon week end. Je n' attendais pas grand chose de la ville/pays/ile de Singapore, j' ai été très agréablement surpris. C' est propre (ça je m' y attendais) et très bien pense. Contrairement aux grosses métropoles asiatiques voisines, les gras de ciels et autres immeubles sont bien incorpores dans le paysage et il est fort agréable de se promener a pieds dans Singapore. C' est incroyable ce qu' ils ont pu faire de se bout de terre d' a peine peine 700 km2. Les rues sont donc propres, grandes, ainsi que les trottoirs. Les gens sont disciplines et calmes (enfin d' après ce que j' ai vu un 3 jours) et on a du mal a croire que 5 millions de gens y vivent. Il y a beaucoup d' étrangers bien sur, et évidement des grosses bagnoles dans les rues. A oui, un petit détail: mieux vaut être riche a Singapore. Le logement est horriblement cher ainsi que le coût global de la vie. Et oui, c' est le prix a payer pour vivre dans une ville intelligente! Autre fait marquant: les filles. On dirait que les Singaporiens sélectionnent a l' immigration (ou a la naissance) car il y a une proportion de canons au m2 hallucinante! Je ne veux pas trop m' avancer a ce niveau de mon voyage, mais je pense que les singaporiennes sont dans le top 3 mondial, oui m'sieur! Cote gastronomie, c' est aussi du très haut de gamme. A Singapore on trouve de tout, et c' est très très bon. Pour les eurocopteriens je vous recommande la visite guidée de Patrice, un délice!
 
Voila, pour conclure, je vous recommande vivement de faire un arrêt de quelques jours la prochaine fois que vous passez dans le coin.
Et merci Patrice pour cet agréable week-end.
 
Quelques photos:
 
Singapore by night
 
La star de la ville
 
500 euro l' amende pour se promener a velo!!!
 
Et pour finir, une exclu: Le "EC qualily representative" comme on ne le voit jamais
 


Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 18:00, le 10/05/2009, Singapour
Mots clefs :

Malaisie

 
Les nouvelles de la Malaisie: Bien mais bon...
 
Dans la catégorie anecdotes: en arrivant a l' aéroport de Kuala Lumpur je me suis fait invite dans une famille de malais d' origine indienne, a Melaka, pendant 4 jours. J ai mange aux frais de la princesse et j' ai eu la visite guidée approfondie en prime! Melaka, ville classée patrimoine mondial de l' Unesco et dont les vestiges témoignent d' un passe tumultueux. De la prospérité d' antant, il ne reste plus grand chose après le passage des portugais, des hollandais et des anglais. Les portugais ont démoli le palais du sultan pour ériger un fort, que les anglais ont fini par détruire de peur que d' autres s' en serve contre eux... enfin bref maintenant c' est classe site historique pour éviter que les entrepreneurs ne massacrent ce qu' il reste.
 
Le reste de mon séjour je me suis contente des hôtels et huttes sur la plage, comme un bon backpacker. J' ai passe quelques jours a Kuala Lumpur et j' ai été un peu déçu. Malgré tout le bien qu' on m' avait dit sur cette ville cosmopolite et multiculturelle, je l' ai trouvée impersonnelle et sans âme. D' énormes gras de ciel poussent au milieu des quartiers pittoresques et des mosquées. Dans la rue aux milieu de tout pleins de gens de tous horizons, des musulmanes voilées de la tête aux pieds et des chinois répugnants qui proposent des "young ladies" a toute heure de la journée. Bon, c' est sans doute le fameux melting pot, mais tout cela ne m' a pas fait vibrer. C' est un peu difficile de visiter la ville a pieds car les trottoirs manquent parfois et les passages piétons sont encore plus rares. Quel aventure, ont se croirait presque a Bangalore! Les tours Petronas sont superbes.
 
Je suis allé faire un tour dans les îles Langkawi, sur la cote Ouest, et pour fuir la mousson de l' Ouest qui est arrivée, j' ai traverse le pays pour aller dans d' autres îles paradisiaques: les îles Perhentian, sur la cote Est. J' ai fait 2 plongées superbes dans des eaux claires et très peuplées en poissons de toutes les couleurs. Malheureusement une grosse dépression venant de l' Est a balaye le coin, et j' ai eu beaucoup de pluie.
En gros, pendant la journée le soleil tape et il fait incroyablement chaud, et le soir il pleut, donc c' est pas rigolo tous les jours. J' exagère un peu, car j' ai quand même eu des superbes journées. Cote gastronomie, c est la fête: indien, chinois, occidental, malais... il y en a pour tous les goûts.
  
Comme d' hab, quelques photos:
 
Le genre de bestiole qu on peut croiser en Malaisie
 
Le centre historique de Melaka
 
Un iguane
 
Les fameuses tours Petronas a Kuala Lumpur
 
La vue de mon bangalo a Perhentian...
 
Les eaux transparentes de Perhentians


Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 19:30, le 7/05/2009, Malaisie
Mots clefs :

Java? Oui java bien!

Après les joies balinaises, j' ai continue ma visite de l' Indonesie. J' ai pris le bus pour Java, située a seulement 30 minutes de ferry. Je me suis arrêté a Malang, puis Solo, ensuite Yogyakarta et pour finir Bandung. J' ai quitté les hindouistes de Bali pour les musulmans de Java qui m' ont eux aussi très bien accueilli. Beaucoup de sourirs et de "Hello Mister". Par contre cote nanas, ça change du bikini, ici c' est plutôt voile et regards fuyants, quoique c' est pas le cas partout... En arrivant a Bandung a 5h30 du mat, alors que j' essayais de me situer avec mon guide, un Javanais s est arrêté en scooter pour m aider. Il voulait m' emmener a l' hôtel mais avec mon gros sac, j' ai pas voulu. Il a pris mon numéro de portable et est passe me chercher a l' hôtel plus tard dans la journée. Il m' a fait visiter la ville, m' a emmener a un concert de musique traditionnelle, et le soir m' a amener chez lui, dans la montagne, pour me présenter a sa famille (15 dans la maison). Superbe couche de soleil sur la ville, le tout sur fond de rigolade et de beignets a la banane. J' ai aussi profite de mon séjour sur Bandung pour revoir les collègues d' Eurocopter qui travaillent ici. Petit resto bien sympa entre français, ça m' a rappelé l' Inde. D' ailleurs Bandung ressemble a Bangalore: ville industrielle bénéficiant d' un climat plus agréable que le reste du pays car en hauteur, mais dont la splendeur du passée n' est plus. Enfin c' est mon avis perso.
Je termine sur les photos du temple bouddhiste de Borobudur, près de Yogyakarta. Levé de soleil sur fond de volcan fumant, grand moment:

 

 



Commentaires (0) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 12:02, le 23/04/2009, Java Centre
Mots clefs : java

Les nouvelles de Bali

 
 
 
 
 
 
Ah, Bali, Bali, Bali... Je comptais y passer 1 semaine, j' en ai passe 3, et ça sans les voir passer. J' ai même eu du mal a partir. Pourquoi? Parce que!
 
-Tout d' abord, j' étais hébergé chez Alex, un ancien collègue d' Inde, qui m' a accueilli comme un roi. J' étais loge dans un beau quartier de Bali, avec une chambre pour moi tout seul, et même un lit double! Après 6 mois de camping ou dortoirs en auberges de jeunesses, je peux vous dire que j' ai bien apprécié le grand lit!
 
-Ensuite, j' ai loue une moto des les premiers jours, ainsi j' ai pu me balader a droite et a gauche sans me soucier des horaires de bus taxis et autre contraintes du voyageur.
 
-Ensuite, Alex m' a mis une planche de surf a dispo, que j' ai trimballée sur ma moto presque tous les jours. Résulta, j' ai surfe, surfe et encore surfe. Malheureusement, malgré ces heures passées dans l' eau, je ne suis pas devenu le pro de la vague que je rêvais d' être depuis tout petit. Et oui, figurez vous que glisser sur les vagues en ayant l' air cool, ça ne se fait pas du jour au lendemain... Résulta, en 3 semaines je sais tout juste ramer (2 fois moins vite que les petits indos de 40 kg tous mouilles), m' asseoir sur ma planche (la encore, rien que ça, ça n' a rien de facile), passer sous les vagues avec la planche (bien que souvent je recule de 10 m a chaque vague), et, nous y voila, prendre une vague. Je tourne a peine et je rate 9 vagues sur 10, mais cette vague sur 10.... ces quelques mètres de glisse... valent bien tous ces efforts. Au passage j' ai casse un aileron sur le corail, je me suis pris ma planche dans le nez, je me suis fait balaye sous les vagues, et maintenant j ai un peu mal aux bras, mais il parait que c est normal...
 
-Sans oublier les copains surfeurs ou, en réalité, surtout les copines surfeuses. Grâce a la copine d' Alex, j' ai rencontre un... groupe, ou disons plutôt une tribue de surfeuses pour le moins charmantes et attachantes. Rien que pour elles, ça valait le coup de rester 3 semaines, hehehe! Plage tous les jours, bowling, billard, resto, karaoke ( j' ai réussi a ne pas y aller), excursions en bateau... Oh mais attention ça n' a pas été de tout repos, et l' une d' entres elles m' a quand même mordu 6 fois!!! Sans déconner, 6 fois...
 
-J' ai aussi profite de mon passage a Bali pour passer le Padi, le certificat de plongée sous marine. Après quelques heures de cours théoriques, j' ai fait 4 plongées dont 2 sur une épave de bateau de guerre américain coule par les japs. J' ai vu pleins de poissons et surtout j ai mon diplôme et je peux maintenant plonger partout dans le monde.
 
Vous l' avez compris, je me suis régalé a Bali. Je serai bien reste un peu plus longtemps, mais comme le but de mon voyage et de....voyager, j' ai repris la route du tour du monde. Fini le surf, les surfeuses et les bonnes pizzas d' Alex ( j' oubliais, mon pot Alex vient d' ouvrir une pizzeria et fait les meilleurs pizzas au feu de bois de Bali), me voila rendu a Java, une autre île de l' archipel indonesien. Je compte y passer 1 semaines avant d' aller en Malaisie.
 
L aventure continue!!!
 
Les photos:
 
La plage de Balangan, le lendemain de mon arrivée
 
 
 
 
 
 
 
Mon pot Alex dans son 4*4 avec les planches sur le toit
 
 
 
 
 
 
 
Kuta beach, ou j' ai passe les 3/4 de mon temps
 
 
 
 
 
 
 
Les arbres qui nous protègent du soleil quand il fait vraiment chaud
 
 
 
 
 
 
 
La star (qui se la raconte avec une planche empruntée...)
 
 
 
 
 
 
 
Qui se la raconte encore plus (il y a que le maillot de bain a moi)
 
 
 
 
 
 
 
Qui se la raconte encore avec les copines les "surfer girls". La classe, non?
 
 
 
 
 
 
 
Alex, le roi de la pizza au feu de bois avec sa copine Lena
 
 
 
 
 
 
 
Ma consécration, je suis en train de valider mon diplôme de plongée
 
 
 
 
 
 
 
L' ivresse des profondeurs...
 
 
 
 
 
 
 
Nemo et sa copine Anémone
 
 
 
 


Commentaires (1) | Ajouter un commentaire | Lien

Publié à 19:19, le 17/04/2009, Propinsi Bali
Mots clefs :
Page précédente
Page 1 sur 3